L’hiver: La magie de la grossesse

Blog pour les futurs parents

Le printemps de la vie

L’hiver: La magie de la grossesse

 

Nous sommes en hiver 2018.

Il y a juste un an, je m’apprêtais à éditer mon livre:

« Accueillir mon bébé avec douceur et bonheur ».

J’étais en pleine relecture de mon manuscrit qui traite du printemps de la vie, du début de notre vie d’humain. En effet, il parle de la gestation, de la naissance et des trois premiers mois de la vie. Quatre  autres tomes verront le jour dans les années qui suivent et accompagneront ce bébé jusqu’à son âge adulte. Le prochain paraîtra à la fin de cette année 2018.

Mon partage avec vous

Depuis toujours, je suis fascinée par le miracle de la vie et j’ai donc eu envie de partager toutes ces merveilles avec vous.

L’année précédente, j’avais enregistré des programmes vidéo d’accompagnement pour les futurs parents et les parents sur le sujet. Depuis plus de trois ans, je suis plongée dans ce monde de la nouvelle vie, tous les jours.C’est ainsi que pour faire connaître mon travail, j’ai subitement eu l’inspiration de créer un « Petit festival du printemps » et que je reprends aujourd’hui.

Alors que je parle du printemps de la vie, je réalise l’importance de l’hiver.

  Dany Ducreux-Flickr.com

 

On a l’impression que tout est endormi et que rien ne se passe, mais les graines se développent toutes seules, dans l’indispensable obscurité bienveillante de la terre.

Petites graines renversantes…  Dolkar-photographe… – Flickr

Nous savons d’expérience que pendant que les graines germent, elles ne supportent pas la lumière qui les emporte dans trop de rapidité. Il y a un temps pour tout.

La germination durant l’hiver nécessite donc aussi la lenteur. « Il faut laisser le temps au temps« , nous dit la sagesse populaire. Quant au proverbe chinois, il dit que « l’on ne tire pas sur les feuilles d’une plante pour qu’elle pousse plus vite ».

Pour une bonne germination, il faut donc de l’obscurité, du temps et de l’eau !

Je réalise qu’il en est de même avec la grossesse et que c’est extraordinaire. Pendant plusieurs mois, cela ressemble à l’hiver. On n’y voit rien, et pourtant !

Pour nous, petit poisson, notre première demeure ressemble donc à un monde marin, tout en profondeur, dans cette obscurité douce et sécurisante de notre monde aquatique.

Memory Of My Fish  Adettara Photography-Flickr.com

Alors, pendant quelques semaines, je vous propose de vous emmener en voyage dans ce monde fabuleux de la gestation.

Tel un hiver prolongé, voici le résultats de plusieurs années de travail.

Je vous souhaite une agréable lecture et de belles découvertes.

Très cordialement, Cornelia

Si vous avez aimé cet article,

pensez à le partager et à laisser un commentaire.

mains_serres

Retrouvez-moi sur mon site www.corneliagauthier.com

Et sur ma page facebook

www.facebook.com/raconte-moi-un-enfant

où je partage tous les jours l’une de mes citations préférées et illustrées par des artistes photographes

2 réflexions sur « L’hiver: La magie de la grossesse »

  1. Bonjour, j’apprécie votre approche relationnelle , parents/enfants. Ayant été sage-femme, pendant plus de 40 ans, j’ai accompagné couple, mère, dans la relation : foetus/mère et nouveau-né/parents!!!.
    Apprendre et transmettre, qu’un foetus, pendant +/- 9 mois, entend et vit ce que vit la mère et les parents, et qu’il est indispensable de lui parler, exprimer ses ressentis à tous les niveaux ( joie, rires, douceur, colère, énervement, irritabilité……..). Le foetus a une immense capacité de compréhension, juste lui dire..
    merci
    Amicalement
    G.Péneau

    1. Chère Madame,
      Merci pour votre témoignage.
      Oui, la période fœtale est fondamentale dans notre histoire personnelle et celle de nos enfants. Nous sommes en totale symbiose avec notre maman et donc, pareille à une éponge. D’où l’importance de la prévention.
      Mais cette période est aussi tellement importante pour les parents, la mère et le père aussi, que l’on oublie souvent dans les traités de puériculture. S’ils y sont sensibilisés, cela leur permet alors de « tricoter » la relation avec leur enfant au fil des jours. Pendant la grossesse, nous parlons avec notre enfant d’âme à âme et c’est grâce à ce dialogue que le lien se crée.
      Cordialement, Cornelia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *