Le printemps de la vie : Le protoregard

Le 20 mars

La citation du jour :

Le protoregard nous plonge subitement dans une très forte émotion et son intensité touche au mystère, voire à la spiritualité. C’est un regard fondateur, c’est pourquoi nous l’appelons le protoregard. Dr Marc Pillot

Le protoregard

Exceptionnellement, je prête ma plume au Dr Marc Pillot dont je publie ci-dessous quelques extraits de son magnifique texte :

Le préfixe grec « protos » signifiant « premier ». Ce regard est différent de tous ceux qui suivront, des regards d’attention, d’observation, d’étonnement. Aucun n’aura la puissance de celui des premières minutescommencent les liens. Le nouveau-né vient d’un autre monde. Il vit dans un état de globalité, de plénitude où tout est assuré.

Premier regard -Nat Pallotovitch -Flickr.com

Avant de naître, le fœtus s’est déjà imprégné de son univers. Lire la suite…!

Le printemps de la vie: L’accouchement, expérience initiatique

Le 19 mars

L’accouchement est souvent vu et même vécu comme une expérience extrêmement traumatisante en raison des très fortes douleurs que cela occasionne, mais aussi à cause toutes les morts en couches de nos ancêtres.

Certaines personnes ont alors mis au profit des femmes tout leur savoir et leur expérience : ce sont les sages-femmes.

Plus tard, un certains nombres de médecins sont venus y apporter un autre éclairage et d’autres compétences. Ce sont les obstétriciens.

Grâce à eux tous,de nos jours, il y a heureusement beaucoup moins de catastrophes, autant chez les mères que chez les bébés. C’est un immense progrès. Merci à toutes et à tous !

Une nouvelle approche

Ces dernières années, de plus en plus de femmes souhaitent revenir à des méthodes plus naturelles. C’est ainsi que certaines choisissent d’accoucher dans l’eau, d’autres dans des maisons de naissance et d’autres encore, à domicile.

il va sans dire que toute grossesse compliquée devrait se dérouler dans un hôpital !

Mais pour les autres situations, normales ( plus de 80 %), le choix devrait revenir avant tout aux parents après avoir reçu toutes les informations nécessaires de la part des professionnels.

Il va sans dire que pour la plupart de ces futurs parents qui ont choisi un accouchement non conventionnel, ils subissent beaucoup de pression de leur entourage qui a peur.

Je vous propose pour cette fois de remplacer mes écrits par une vidéo. Il s’agit de l’interview de Lilou Macé que beaucoup d’entre vous connaissent,  qui depuis plus de 15 ans évolue quotidiennement dans le développement personnel et spirituel.

Pendant toutes ces années, elle a interviewé des milliers de personnes sur énormément de sujets différents, mais complémentaires.

Enceinte de 7 mois à 41 ans, elle a eu tout le temps de se documenter à fond sur l’accouchement qu’elle décrit comme une expérience initiatique. Elle et son mari ont donc choisi de vivre cette expérience  dans l’intimité de leur demeure.

Voici son témoignage :

Retrouvez-moi sur mon site

http://www.corneliagauthier.com

et inscrivez-vous à ma Newsletter

https://www.corneliagauthier.com/fr/newsletweb/

recherches utilisées pour trouver cet article:lilou macé et son bébé

Le printemps de la vie : Une naissance traumatique

Le 18 mars

La citation du jour :

La naissance ne doit plus être considérée comme l’origine absolue de la vie, mais comme un tournant qui a commencé des mois plus tôt.

Jean-Pierre Relier

Une naissance traumatique

Lorsque l’utérus se contracte très fortement pour l’expulsion nécessaire, la tête du bébé est soumise à une très grosse pression. Heureusement la nature a tout prévu. Cette tête est encore compressible et malléable, car la boîte crânienne consiste en une matrice de plusieurs îlots d’os incomplètement développés, qui, à l’instar de la banquise, flotte sur l’océan de nos méninges.

 Aurélien Pottier-Flickr.com

 Par la suite, ces os vont se rencontrer sous l’effet de leur croissance centrifuge pour s’accoler et finalement fusionner pour se suturer. Les espaces entre eux s’appellent les fontanelles.

Lire la suite…!