Les 100 premiers jours du bébé et de ses parents

Blog pour les nouveaux parents

Le printemps de la vie

La citation du jour :

« Un bébé qui pleure est un enfant qui souffre »

Suzanne Robert-Ouvray 

Sauf que la plupart des parents ne le savent pas. Cela a souvent des conséquences malheureuses, parfois dramatiques. En effet, certains finissent même par  être secoués par leurs parents tellement démunis et épuisés.

Pourtant, la plupart des parents ont rêvé cet enfant pendant toute la grossesse. Mais c’était forcément un bébé idéal, qui sourit tout le temps et qui ne pleure pas.

 100 jours de patience – Photo Flickr

 Les parents savaient bien que tous les bébés pleurent, surtout en soirée, quand tout le monde est fatigué. Mais ils étaient tellement sûrs de leur amour qu’ils n’avaient aucun doute : ils seraient tellement rassurants pour lui qu’il s’arrêterait de pleurer dès qu’ils allaient voler à son secours. En tant que maman, je vous parle d’expériences.

Sauf que ça, c’est dans le monde imaginaire. Mais dans la réalité pure et dure, ce nouveau-né n’est pas du tout ce bébé souriant de leurs rêves. Au début de sa vie, il n’est pas idéal du tout.

Le problème n’est pas qu’il pleure, mais c’est qu’il ne s’arrête plus. Souvent, il est inconsolable. Il part en live et martyrise nos oreilles et nos nerfs.

Heureusement que le pédiatre, le Dr Grandsenne, nous dit que cela ne durera que 100 jours. Ouf ! Mais il faut le savoir.

Alors maintenant que vous le savez, il ne faut pas l’oublier et s’organiser en conséquence.

Il y a une règle d’or,

alors je vous la donne :

Il ne faut jamais subir ces pleurs à deux !

Il faut se relayer. Pour tous ceux qui sont en couple, il est impératif que que l’un après l’autre s’occupe d’accompagner ce bébé dans sa détresse et lui apporte tout le réconfort nécessaire, pendant que l’autre trouve un lieu et une occupation calme, où il puisse se ressourcer. Ensuite, il viendra libérer l’autre parent qui a bien besoin de décompresser à son tour. Vous voyez, ce n’est pas sorcier. Il faut juste s’organiser.

Et pour les parents solos, autant que possible, osez demander un peu d’aide à vos amis et votre famille, pour la soirée. Juste une heure ou deux, ça fait déjà toute la différence !

Quant à nous tous qui connaissons des jeunes parents, proposons-leur notre aide spontanément, car nous savons tous d’expérience que c’est difficile de demander de l’aide.

Flickr.com

Je vous ai transmis le secret de la réussite. Alors jouez le jeu et faites suivre cette information autour de vous.

Ce problème dépuisement parental des premiers mois est tellement important que j’en ai préparé un programme sous forme de vidéos, programme destiné aux futurs et aux tout nouveaux parents. Il est intitulé « Accueillir mon bébé avec douceur et bonheur ». Je vous en parlerai dans le prochain message.

 Voici le livre du Dr Grandsenne :


Si vous avez aimé cet article,

pensez à le partager et à laisser un commentaire.

mains_serres

Et retrouvez-moi sur mon site www.corneliagauthier.com

recherches utilisées pour trouver cet article:100 premiers jours bebe, 100 premiers jours de bebe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *