La grossesse est une symphonie hormonale merveilleuse

Blog pour les futurs parents

Le printemps de la vie: La grossesse est une symphonie hormonale merveilleuse

Ouiiii, le test de grossesse est positif !

Bienvenue aux nouveaux parents dans une aventure exceptionnelle et extraordinaire : celle de la vie.

Il y a donc une petite semaine qu’un ovocyte a fusionné avec un spermatozoïde  dans les trompes de Fallope de la future maman .

Il a ensuite lentement glissé le long de ces trompes, aidé par leur léger péristaltisme, pour finalement arriver dans l’utérus où il va élire domicile pendant 9 mois. Il vient de s’y implanter, processus que l’on appelle la nidation ou implantation.

nidation-Vinciane Art-Flickr.com

En guise de bienvenue, l’utérus accepte l’ébauche du placenta que le nouvel embryon fabrique.

 

Une symphonie hormonale

Pour maintenir cette grossesse, il  va se produit une surenchère hormonale dans le corps de la future maman qui la chamboule complètement. L’augmentation de la HCG est responsable des nausées du premier trimestre.

La progestérone, qui assouplit et détend tous les tissus, offre à l’utérus une formidable élasticité qui lui permettra de se dilater en un énorme ballon en fin de grossesse.

Ballon Ayutdhaya Ballon Festival  Methee Makornkun Flickr

Dorénavant, il faudra aussi compter avec l’existence du liquide amniotique.  Sa quantité est directement liée à la quantité de liquide absorbé par la mère.

Les trois premiers mois sont ceux de l’embryogenèse, période pendant laquelle tous les organes se forment parfaitement, comme par magie !

A partir de la 13ème semaine, l’embryon sera terminé et deviendra un fœtus jusqu’à sa naissance. On peut commencer à faire de l’haptonomie ( je vous en parlerai dans un prochain article, promis). C’est la période d’or de la grossesse, un temps de grâce. Et dès la semaine suivante, le placenta est définitivement formé et les échanges entre mère et fœtus vont bon train !

La 16ème semaine est en général celle  de la joie inoubliable pour la majorité des mamans : elles vont percevoir les premiers mouvements de leur bébé. Ils sont presqu’imperceptibles au début, et on les décrit volontiers comme un frôlement d’ailes de papillons

En équilibre Cette photo a une histoire. Elle a été prise …  Flickr

ou des petits poissons qui touchent la paroi d’un bocal. C’est en tout cas une sensation tout à fait particulière.

Ambivalence maternelle

Néanmoins, une grossesse engendre presque toujours des sentiments ambivalents ( joie et peurs en même temps, rejet parfois). Il faut aussi savoir qu’environ 10 % des futures mamans ont de vrais coups de blues ou qu’elles se sentent envahies par ce bébé qui se manifeste. Mais elles taisent ces sentiments. Ne sont-elles pas censées être très heureuses ?

Dialogue  My dialogue is so alive and real, it has self-est…  Flickr

C’est important qu’elles ne restent pas dans le secret. Si l’on n’ose pas en parler au conjoint ou à la famille, il ne faut pas hésiter à se confier à une sage-femme, à son médecin, à une doula ou à un psychothérapeute.

Ainsi, la grossesse va se poursuivre dans cette extraordinaire cohabitation mère-bébé jusque vers la 36ème semaines où les contractions physiologiques deviennent de plus en plus nombreuses. Ce sont des massages du dos délicieux pour le bébé. Toute notre vie nous en gardons le  souvenir agréable et nostalgique. C’est pour ça que la majorité d’entre nous aiment tellement être prise dans les bras, les fameux « hugs« .

Tant que ces contractions ne sont pas régulières toutes les cinq minutes, on considère que le travail n’a pas encore commencé.

Lorsque la  maman aura perdu le bouchon de mucus ( c’est un amas glaireux qui, pendant la grossesse, sert à fermer le col de l’utérus), on devrait accoucher sous peu ! Cette semaine ou la suivante. C’est le moment, sinon la maman finirait par exploser.

Mais la Nature a tout prévu et l’ocytocine secrétée de façon de plus en plus importante, va agir sur les fibres musculaires de l’utérus et déclencher, cette fois-ci, les vraies contractions qui permettront l’expulsion du bébé. C’est dommage que l’on n’ait pas trouvé un terme moins « violent » pour décrire ce processus de passage d’un monde à un autre.

Voilà ! C’est fait ! Le bébé est né. En route pour une nouvelle histoire palpitante. Et bienvenue à ce nouveau petit trésor !

Cette vidéo est tirée de mon programme pour les futurs parents

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager et à laisser un commentaire.

mains_serresRetrouvez-moi sur mon site www.corneliagauthier.com

Et sur ma page facebook

www.facebook.com/raconte-moi-un-enfant

où je partage tous les jours l’une de mes citations préférées et illustrées par des artistes photographes

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *