Les familles monoparentales no 6

Blog pour futurs et nouveaux parents

Les familles monoparentales no 6

La vie privée des femmes seules

C’est un sujet auquel on ne pense pas assez.

www.parfumo.de

Elles sont 1,5 million en France à élever seule près de 3 millions d’enfants. Leur vie privée en fait les frais. Ainsi, un tiers d’entre elles n’ont plus de sexualité.

Besoin d’indépendance

La mère solitaire est souvent coincée à demeure, dans une situation où son intimité passe au second plan. La période qui suit la fin d’une union est le plus souvent chaotique. Les mères ont besoin de temps pour se réorganiser et panser leurs blessures. Elles restent longtemps partagées entre la peur d’un nouvel échec amoureux et l’envie de retrouver un peu d’indépendance.

Wikipedia.org

Mais surtout, elles sont épuisées. « Je profite des rares week-ends où son père s’en occupe pour dormir. Je me sens trop fragile pour aborder une nouvelle relation», nous confie une internaute.

L’abstinence sexuelle passagère peut aussi s’inscrire dans la durée. Environ 35 % des femmes seules, tous âges confondus, n’ont plus aucune activité sexuelle. « C’est trop compliqué. Finalement, je m’en passe très bien », rajoute Céline, 32 ans, qui n’a pas fait l’amour depuis cinq ans.

Mais certaines d’entre elles ressentent aussi le besoin d’évoluer vers plus d’indépendance psychologique. Pas facile néanmoins !

Une maman témoigne : « Ce dernier point s’est avéré le plus délicat : Renoncer à cette utopie qui consiste à croire qu’un homme allait me révéler, et affronter cette évidence qui m’est tombée dessus, que je suis seule au monde ! ».

Dualité mère-femme

Lorsqu’elles franchissent le pas, elles sont confrontées à la dualité mère-femme : Etre fidèle à leur rôle maternel et croire encore en leur avenir amoureux, sans percevoir l’enfant comme une entrave, ou un rempart contre la solitude.

Cela requiert aussi une gestion délicate du temps. « J’ai le sentiment de me débrouiller au mieux dans un entre-deux affectif, avec un compteur dans la tête »,  poursuit Nouria. « Combien de sorties avec mon fils cette semaine ? Combien de temps passé avec mon ami ?  »

www.flemarie.fr

Alors que les papas parviennent assez bien à départager leur vie amoureuse de leur vie familiale, c’est plus compliqué pour les mamans. Elles ont une nostalgie de la famille idéale qu’elles n’ont pas réussi à créer. Ainsi, dès qu’un prétendant frappe à la porte de leur cœur, elles voudront rapidement tenter de reconstruire un nid avec lui.

www.aquaportail.com

C’est pourquoi certaines de ces familles passent de recomposition en recomposition, de désillusion en désillusion.

Familles recomposées

50 % des femmes divorcées se remarient finalement autour de 40 ans  avec un divorcé également. Ce phénomène s’explique sans doute par la présence d’enfants, dont la charge peut effrayer les célibataires.

Au début, ce nouvel homme ou cette nouvelle femme n’est souvent pas le bienvenu pour l’enfant. Car même s’il ne le formule pas, ce nouveau venu brise son espérance profonde de réconcilier son père et sa mère. Aucun enfant ne supporte l’idée que les parents se séparent. Même lorsqu’ils sont grands, cela produit encore en eux une rupture dans le continuum familial.

Dans un deuxième temps, ils finiront peut-être par s’habituer à l’idée et, dans les meilleurs des cas, à accepter la nouvelle situation.

Naîtreetgrandir.com

Mais avant cette évolution, l’intégration du nouveau venu, souvent accompagné de ses propres enfants, se heurte alors à de multiples zones d’accrochage avec les enfants dérangés dans leur confort monoparental.

C’est normal. Il ne faut pas pour autant que les parents se culpabilisent. Il est nécessaire d’avoir de la patience et de laisser du temps au temps !

Comme le dit la sagesse populaire, « il faut que l’eau coule sous les ponts ! « 

www.lookfordiagnosis.com

Quant aux chinois, ils disent que « l’on ne tire pas sur les feuilles d’une plante pour qu’elle pousse plus vite !  »

En conclusion: apprendre à ne rien précipiter.

Weightless.ch

Si vous avez aimé cet article,

pensez à le partager avec vos amis et à laisser un commentaire.

mains_serres

Retrouvez-moi sur mon site 

http://www.corneliagauthier.com

et inscrivez-vous à ma Newsletter

https://www.corneliagauthier.com/fr/newsletweb/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *