Le printemps de la vie: Le cœur est un bijou

Le 13 mars

Je vous ai longuement parlé du cerveau et de ses cellules, mais il y a un deuxième organe qui revêt au moins autant d’importance, si ce n’est plus, car il est le siège de l’âme. Je vous parle du coeur.

La citation du jour :

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux »

Antoine de St-Exupéry

Mon coeur, qui es-tu vraiment ?

Plus j’y pense, la lis et la relis, plus je trouve la pensée de St-Exupéry extrêmement profonde.

Pourtant, combien de fois auparavant, avais-je entendu ou lu cette phrase en ne la percevant que de manière superficielle, comme une redite !

On parle toujours de l’éveil du Bouddha, mais je pense qu’Antoine avait lui aussi rejoint le club de éveillés. Son Petit Prince est pour moi une nourriture spirituelle. Depuis au moins cinquante ans, à chaque fois que je traverse une crise, je me retrouve à le relire, en le savourant toujours tout autant, ou même plus.

Pinterest.com

Dans mon article précédent,  j’ai abordé le sujet, en vous disant que l’intuition naît dans le cœur. Oui, c’est vrai. Mais il n’y a pas si longtemps que je le sais. A peine deux années !

Donc, pendant 65 ans, j’ai cru comme tant d’autres, que le cœur n’était qu’une pompe, sans doute, ingénieuse, mais une pompe uniquement, à laquelle je ne prêtais pas beaucoup d’attention.

Puis, j’ai découvert le fabuleux livre et film « L’infinie puissance du cœur » de Baptist le Pape que je vous recommande vraiment . Ecoutons Baptist raconter son incroyable histoire:

Pour lire les sous-titres en français, cliquer sur le petit rectangle sous la vidéo

Embryogenèse du coeur

La formation du cœur commence à partir d’une ébauche que l’on nomme le tube cardiaque primitif.  La création hallucinante et si parfaite de cette miniature se met en place principalement entre le 21ème et le 40ème jour de la gestation pour s’achever déjà ! au 50ème jour. Puis viendra le temps de la croissance.

Le cœur est le premier de tous les organes à fonctionner pendant le développement embryonnaire. De la taille d’une graine de pavot, il commence déjà à battre dès le 25ème jour après la conception, bien avant que le cerveau ne commence à fonctionner de son côté.

Vous imaginez une graine de pavot qui bat ?

Les milliards de cellules de notre cœur devenu adulte sont les seules cellules à savoir pulser. C’est un miracle sans lequel nous n’existerions tout simplement pas. Eh oui ! A quoi tient la vie, tout de même.

Mais qu’est ce qui fait battre le cœur ?

A l’image de la flamme d’une bougie, on peut se poser la question:

 » Qui a frotté l’allumette pour créer l’étincelle ? » C’est le grand Mystère.

Flickr.com

Disons que la Nature a prévu des cellules spéciales qui, tel un métronome, donnent le rythme, en envoyant des courants électriques dans des cellules contractiles. C’est ingénieux ! Il fallait y penser.

Ce système conducteur est constitué de nœuds et de faisceaux de fibres qui prennent naissance dans les oreillettes et qui se propagent jusque dans les ventricules. Les nœuds génèrent de l’électricité et les faisceaux la propagent. Et l’électricité est l’énergie qui fait se contracter les cellules.

Le coeur, une vraie pompe

Après tous ces remodelages embryonnaires, le cœur devient un organe constitué de deux ventricules et de deux oreillettes situées au-dessus d’eux. Le système est simple :

Les oreillettes sont faites pour recevoir le sang ( que l’on appelle le retour veineux, c’est-à-dire, qui revient après avoir irrigué le corps) et les ventricules sont prévus pour l’éjecter à nouveau dans le corps. Entre deux, il l’aura envoyé se faire purifier et réoxygéner dans les poumons. Tout a donc été prévu, même ça !

En résumé, notre cœur est une petite, mais très puissante, centrale électrique logée en chacun de nous. Infatigablement, le cœur bat 100 000 fois par jour. Chez l’adulte, il pompe 8 litres de sang à la minute.

Flickr.com

Il fait circuler 400 litres de sang par jour à travers un système vasculaire de près de 100 000 km de longueur (plus de deux fois la circonférence de la terre). Hallucinant !

C’est un fidèle et loyal serviteur qui ne se repose jamais. Nous finirions par l’oublier. Alors merci à lui.

Ça, c’est pour le côté pompe du cœur.

Mais il a un côté énergétique encore bien plus puissant, celui dont parle Baptist Le Pape. Je vous en dirai un peu plus dans l’article suivant.

Tout cela est décrit en détails dans mon livre

Retrouvez-moi sur mon site

http://www.corneliagauthier.com

et inscrivez-vous à ma Newsletter

https://www.corneliagauthier.com/fr/newsletweb/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *