Le printemps de la vie : La mer dans la mère

Le 15 mars

La citation du jour :

La mer est un espace de rigueur et de liberté. Victor Hugo

Mais à quelle adresse habite notre petit bout de chou ?

Maral Sass-Flickr.com

La mer dans la mere

Comme nous le savons tous, sa petite maison s’appelle la matrice, alias l’utérus. Mais c’est une place spéciale, une petite maison aquatique telle qu’il n’en existe aucune autre sur la planète. C’est une sorte de bocal rempli d’eau à raz bord, mais un bocal aux parois souples, fluides comme seule l’eau peut l’être.

L’eau ! Oui, l’eau, c’est la vie !

Chacun d’entre nous y a baigné pendant les premiers mois de sa vie, nous finirions par l’oublier. A notre origine, nous sommes des poissons. Notre corps nous le rappelle tous les jours, lui qui est fait de 70% d’eau.

Comme nos amis les dauphins, nous sommes des mammifères marins, nous avons vécu dans une mer amniotique, c’est-à-dire, dans de l’eau salée, sécrétée exprès pour nous fœtus, à partir du sang maternel.

C’est le liquide amniotique 

Au fur et à mesure du déroulement de la grossesse, une partie importante de ce liquide proviendra aussi du fœtus lui-même, via sa peau, son cordon ombilical, ses poumons et ses reins. C’est une « eau précieuse » composée essentiellement d’eau et de sels minéraux, auxquels s’ajoute le glucose.

jjeff2009-Flickr.com

A partir du 5ème mois environ, le fœtus déglutit son liquide amniotique, à raison d’environ 400 ml / jour et en fin de grossesse, même plusieurs litres ! par jour.

Parallèlement, les reins deviendront fonctionnels à leur tour et le fœtus urinera dans ce liquide de manière à pouvoir éliminer ses propres toxines, issues comme chez nous tous, de son catabolisme .

Pendant ce temps, via le placenta, le liquide amniotique est constamment filtré et nettoyé par le sang de la maman pour qu’il soit toujours pur et ingérable pour le fœtus. A terme, il est renouvelé environ toutes les trois heures. C’est toute une alchimie finement étudiée par l’Univers. Magnifique !

Dans la mesure où le liquide est incompressible, il permet aussi de protéger le fœtus contre les divers coups, à-coups et autres accidents possibles qui pourraient léser ce petit corps encore si fragile.

A l’instar d’une caresse, le flux constant du liquide chaud glisse sur la peau du fœtus et lui procure des sensations agréables et bienfaisantes. Ce sont des conditions de bien-être qu’il cherchera souvent à reproduire plus tard, par l’usage fréquent de douches ou de bains.

Mais revenons à notre fœtus. L’aisance des mouvements et la sensation de  légèreté due au portage de l’eau lui feront aussi apprécier la natation, en mer ou en piscine. Le sommet du délice sera l’accès aux bains thermaux, aux Spa, jouissif retour aux sources pour ce mammifère marin.

Petite question en passant: le mot Spa est-il un acronyme de l’expression latine « Sanitas Per Aquam » signifiant « la santé par l’eau », ou vient-il de la ville belge de Spa, connue pour ses eaux thermales? 

Finalement, dans la mesure où le liquide amniotique enveloppe complètement le corps du fœtus, il fonctionne un peu comme une deuxième peau que le bébé perdra en naissant ! 

Cela représentera sa première vraie et douloureuse séparation d’avec sa mère, moment déchirant qu’il faudra entendre et comprendre, pour pouvoir lui apporter tout le réconfort dont il a besoin.

Cela pourrait aussi nous inciter à penser que la naissance en piscine serait moins traumatisante.

Family.fr

Tout cela est décrit dans mon livre

Retrouvez-moi sur mon site

http://www.corneliagauthier.com

et inscrivez-vous à ma Newsletter

https://www.corneliagauthier.com/fr/newsletweb/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *