Le printemps de la vie : Les neurones

Le 4 mars

« En ce qui concerne la matière, nous avons eu tout faux. Ce que nous avons appelé la matière est en réalité une énergie dont la vibration a été ainsi réduite à être perceptible par les sens. Tous les êtres de matière vibrent à des taux spécifiques. La nature musicale de la matière nucléaire des atomes aux galaxies est maintenant enfin reconnue par la science. » Einstein

Les neurones

Hier, je vous parlais de la maturation du cerveau. Qu’est-ce que ça veut dire, au juste ?

Remettons-nous dans le contexte :

  • Lorsque nous venons au monde, notre cerveau ne pèse que 350 grammes. Il devra encore accumuler de la masse intelligente pour peser presque 1,5 kilo à l’âge adulte.

Il faut donc qu’il continue, voir qu’il amplifie ce qu’il a déjà appris à faire, in utero, par une incroyable magie de la vie, celle de fabriquer des neurones.

Servier Medical Art

-Des quoi ?

-Des neurones, les cellules spécialisées du cerveau qui se différentient totalement des autres cellules du corps.

En effet, pour la plupart, elles sont rondes et ressemblent à des œufs miniatures, avec leur membrane qui enveloppe une masse gélatineuse, dans laquelle se trouve une structure plus dense au milieu, le jaune d’oeuf, ou le noyau cellulaire.

La cellule nerveuse, elle, a cru bon de se distinguer et elle a eu bien raison : elle s’est déguisée en étoile filante :

  • ­Sa forme ronde s’est transformée, tel un oursin, en une petite boule recouverte de petites épines, les dendrites, qui sont autant d’expansions. Ceci lui permet d’en augmenter la surface et ainsi, de communiquer avec ses copines d’à côté. Son prénom est Neurone.

Mais ces petites étoiles ont un long prolongement qui peut s’étendre sur plus d’un mètre, pour certaines d’entre elles, c’est ce qui les fait ressembler à une étoile filante. Son deuxième prénom est Axone.

On peut aussi comparer les neurones à un arbre avec leur axone faisant office de tronc, avec ses divisons terminales figurant les racines, et à l’autre extrémité, leurs multiples dendrites (environ 7000 pour chacun) dessinant une arborescence de branches et de rameaux.

Déjà pendant la période foetale,  des milliards de neurones se produiront grâce à ce fabuleux processus qu’est la neurogenèse.

Matière grise

La matière grise représente l’ensemble des corps cellulaires des neurones. Les neurones sont essentiellement produits à partir de la 6ème jusqu’à la 18ème semaine in utero.

Avec sa cousine, la cellule cardiaque, ce sont les seules cellules du corps qui sont électriquement  excitables.

Émetteurs récepteurs

Telle une tour de contrôle, les neurones représentent un réseau de cellules spécialisées qui perçoivent les informations en provenance des milieux intérieurs et extérieurs du corps.

Via des récepteurs sensoriels ( disséminés dans les organes des sens), ils les décodent pour y apporter ensuite une réponse appropriée de l’organisme.

Les neurones sont spécialisés dans la communication de proximité avec d’autres cellules de même type. La perception des messages se fait via les récepteurs qui se trouvent à la surface de leurs membranes, qui leur permettent d’ intégrer, puis d’ interpréter ces messages. Par la suite, les neurones déclencheront une réaction adaptée de l’organisme en transmettant des informations aux effecteurs dont les principaux sont les muscles, les organes internes et les glandes.

Les neurones sont dotés de deux propriétés physiologiques électriques : l’excitabilité et la conductivité. Ils ont une troisième particularité qui est celle de produire des molécules chimiques de transmission que l’on appelle les neurotransmetteurs.

Les axones (prolongement) se dirigent du haut vers le bas du cerveau. Certains d’entre eux traversent le tronc cérébral ( cerveau reptilien). Après une synapse (connexion) dans la moelle épinière, les plus longs se prolongent jusque dans le pied ! Les axones font ainsi des neurones les cellules les plus longues du corps humain, puisque certains d’entre eux peuvent ainsi mesurer plus d’un mètre !

Marco Solo-Flickr.com

A l’instar des racines d’un arbre, l’axone se termine par plusieurs subdivisions terminales qui augmentent ainsi le nombre de lieux d’échanges avec d’autres neurones. Le signal électrique transmis par l’axone est constitué de potentiels d’action successifs. L’axone représente la partie émettrice du neurone au contraire des dendrites qui en sont la partie réceptrice.

Ces nombreuses petites expansions dendritiques ont pour fonction de recueillir des informations. Elles reçoivent des signaux électriques via d’autres cellules qui peuvent inhiber ou activer le neurone. L’influx nerveux est ensuite conduit via l’axone jusqu’aux terminaisons où se trouvent des milliers de synapses, lesquelles vont se charger de transmettre les informations chimiquement à d’autres cellules. Par l’intermédiaire de ces milliers de connexions entre les neurones, les dendrites multiples d’un seul neurone sont autant de portes d’entrées permettant de recevoir de nombreuses informations sous forme d’influx nerveux provenant des cellules voisines. Les seuils de ces portes sont les synapses. Il existe de 1 à plus de 100 000 synapses par neurone (en moyenne, il y en a environ 10 000 !). Les neurones sont les cellules championnes de la connectivité et de l’interdépendance.

Voilà tout ce qui commence déjà dans les premières semaines de la gestation et qui nécessitera 25 ans pour faire un cerveau adulte.

Tout cela expliqué en détails dans mon livre:

Je vous retrouve demain pour la synaptogenèse et la neuroplasticité.

Retrouvez-moi sur mon site

http://www.corneliagauthier.com

et inscrivez-vous à ma Newsletter

https://www.corneliagauthier.com/fr/newsletweb/

 

 

recherches utilisées pour trouver cet article:la vie du neurone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *