Phylogenèse, morphogenèse, foetogenèse: un bijou d’horlogerie fonctionnelle

Blog pour les futurs parents

Le printemps de la vie

Phylogenèse, morphogenèse, foetogenèse: un bijou d’horlogerie fonctionnelle

Dorénavant, avec notre couple ovule-spermatozoïde devenu inséparable et au patrimoine dorénavant remodelé, lembryogenèse est la rencontre de tous les possibles. Comme nous ne pouvons pas nous souvenir de nos tout premiers instants, je vous propose une visite guidée au pays de nos origines.

Faisons une deuxième fois, en accéléré, ce petit voyage rétrospectif et un brin méditatif dans le monde insoupçonné de l’embryogenèse, période bénie qui a produit cette perfection qu’est notre corps.

Christiane Marilou, Flickr.com

 

Admirons un instant tous les rouages si parfaitement huilés et synchronisés qui nous ont permis de devenir qui nous sommes aujourd’hui.

Par extension de la pensée, prenons conscience que chacun de nos enfants est ainsi une petite merveille que nous offre la Nature et qui mérite tout notre respect.

Chaque embryon humain traverse à son tour, à une vitesse supersonique, toutes les phases phylogénétiques des mutations que notre monde en évolution a vu se produire depuis environ 3,5 milliards d’années.

Qu’est-ce que la phylogenèse ?

Le mot phylogénétique décrit la phylogenèse, ce lent processus de formation et de développement des espèces vivantes au cours du temps, depuis le premier organisme unicellulaire de cet univers jusqu’à l’ultra haute spécialisation et perfection de notre corps, qui compte des milliards et des milliards de cellules, toutes connectées entre elles, et qui s’accordent à jouer l’accord parfait à chaque milliseconde. Lorsque je vous parlais de miracle, c’en est un, n’est pas ?

 La morphogenèse.

Autant l’embryogenèse décrit la formation de tout l’embryon et aussi la durée des trois premiers mois de la grossesse, autant la morphogenèse détaille l’ensemble des lois qui déterminent la forme, la structure des tissus, organe par organes, ce qui permet, en fin de course, à l’embryon  d’acquérir sa forme spécifique.

Ainsi, en passant par toutes ces étapes, de la vie unicellulaire à celle des êtres aussi complexes que nous sommes, au stade de sa première cellule, l’embryon humain ressemblera tout d’abord à un œuf microscopique, puis à un petit panier rempli d’œufs,

 Jean-Christophe Gehmert-Flickr

et finira par ressembler à un petit poisson dans son bocal.

Mais cette métamorphose continuera de jour en jour et, avec l’ébauche des membres, le fera ensuite ressembler à un petit têtard,

Flickr.com

avec sa grosse tête et sa petite queue, pour finalement prendre progressivement une forme de bébé humain.

Notons qu’à la naissance, la tête du nouveau-né gardera encore quelques temps cette prédominance de taille de la tête par rapport au reste de son petit corps.

Au départ de la vie, toutes les cellules ont le même potentiel de développement, c’est pourquoi on leur donne le nom de cellules pluripotentes. Ce sont les premières cellules souches. Puis, au fur et à mesure de la croissance de l’embryon, elles se différencieront et se spécialiseront. Ainsi, certaines deviendront des neurones, d’autres des cellules cardiaques, d’autres encore du muscle ou de l’os….

Jérôme Rechagneux-Flickr.com

L’embryogenèse* représente  donc la période des 3 premiers mois de la vie in utero, étape pendant laquelle tous les organes sont créés avec une rigueur de séquences et un timing extrêmement précis. Ce développement, millimètre par millimètre et seconde par seconde, est déterminé par notre système génétique, et il est absolument le même chez chaque nouvel être humain !

D’ailleurs, c’est cette précision des données qui nous permet de mesurer et de dater l’âge d’un embryon à l’échographie. C’est donc tout ce processus que l’on nomme la morphogenèse.

par Hanenerobbana-Flickr.com

Mais ce n’est pas fini avec toutes ces genèses. Voici donc la dernière, mais aussi la plus longue des étapes:

La foetogenèse

Lorsque l’embryon aura terminé cette période de création « de novo », il deviendra un fœtus pour les 6 mois à venir. La période fœtale, deux fois plus longue que celle de l’embryogenèse, consistera à développer et faire croître chacun de ces organes déja existants et à le rendre fonctionnel.

Pour exemple, prenons le cas des mouvements respiratoires qui commencent déjà à mi-grossesse, autour de la 20 ème semaine. Bien sûr, in utero, les poumons respireront de l’eau et non de l’air, puisqu’il n’y en a pas. Mais ils s’exercent longtemps à l’avance pour être prêts, c’est-à-dire, fonctionnels au jour J.Et cela se passe ainsi dans tous les organes en même temps !

Orchestre Philharmonique Monaco-Flickr.com

Qui est ce fabuleux chef d’orchestre qui dirige à la perfection cette grande symphonie multicellulaire où chaque cellule sait exactement ce qu’elle doit faire et à quel moment ?

Si vous avez aimé ce sujet et cet article,

pensez à  le partager avec vos amis et à laisser un commentaire

et retrouvez-moi sur mon site www.corneliagauthier.com

Et sur ma page facebook

www.facebook.com/raconte-moi-un-enfant

où je partage tous les jours l’une de mes citations préférées et illustrées par des artistes photographes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *